Play-Off 2017: FAP rafle tout

Le club des Forces Armées et police a remporté les finales dames et messieurs du championnat national de handball en battant respectivement Dynamique de Bokito (29-24) et Minuh (21-15) dimanche 8 octobre à Yaoundé.

Fap handball messieurs,magistral,a décroché son 7xième titre de la saison. Le club des Forces Armées et police a battu en finale du Play-Off 2017,son adversaire de toujours, MINUH de Yaoundé (21-15) au complexe sportif La Concorde de l’Université de Yaoundé I.Le public a vécu une finale dominée de bout en bout par les coéquipiers de Yannick Bindzi,capitaine des Titans de Fap, ont su dérouler un jeu réconfortant. Le talent n’aura pas suffi aux coéquipiers de Darly Nyama,meneur de jeu et capitaine de MINUH. Le groupe a manqué de générosité défensive et offensive. Pamphile Bassoben,joueur de MINUH reconnaît la fébrilité du collectif. Nous sommes jeunes, nous sommes forts mais FAP  a été  meilleur que nous. Les joueurs sont très expérimentés. Ces gars nous ont donné deux bonnes et grandes leçons lors de ces deux finales perdues. » A FAP,il faut célébrer le doublé national mais surtout penser au championnat d’Afrique des clubs champions prévu ce mois en Tunisie. Evocation de Placide Tagne,le coach des Titans. «Nous sommes conscients que ça fait un moment qu’une équipe camerounaise n’a pas soulevé un trophée sur la scène africaine. Nous connaissons déjà nos adversaires de poule, c’est vrai qu’ils sont un peu plus forts que nous, mais lorsque j’étais joueur j’ai soulevé ce trophée et je vais inculquer cela à mes joueurs. » Chez les dames, cerise sur le gâteau pour une saison exceptionnelle des FAP. Les dames entraînées par Moïse Tonville,ont battu en finale la jeune équipe de Dynamique de Bokito (29-24). Avec  des statistiques personnelles intéressantes, Paola Ebanga termine meilleure buteuse du Play-Off avec 18 buts en quatre rencontres dans ce Play-Off. Ce n’est pas le courage et la volonté qui auront manqué à la jeune Gisèle NKOLO de Dynamique de Bokito, seulement l’expérience.  Pour Serge Guebogo, entraîneur de cette équipe, la saison est réussie malgré les échecs en finale. « Bravo à nos enfants. Nous sommes l’équipe la plus constante de cette saison, vous voyez deux finales, même perdus ce n’est pas donné. » La saison se termine avec l’envie d’être meilleurs la saison prochaine.

Wilfried Ondoa

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.