CAN 2020 (D): Perpetua Forsuh, Woman in Gold

La sélectionneure adjointe des Lionnes du handball du Cameroun désignée par la Fédération camerounaise de handball en 2019, est la première dames à occuper ce poste après près de dix ans.

 

Elle a cette fausse timidité qui cache un personnage au caractère bien trempé. Perpetua Forsuh, la sélectionneure adjointe des Lionnes indomptables du handball du Cameroun  déteint encore ce crédit de Femme en or. Elle se retrouve depuis 2019, dans le staff des Lionnes du handball avec son promotionnaire à l’Institut national de la jeunesse et des Sports (2003-2006), Serge Christian Guebogo, le sélectionneur principal. Un duo assez fusionnel au point que chaque séance d’entraînement est réglée comme une horloge suisse et connue par cœur par chacun.

Hier encore, déléguée de la promotion 2003-2006 à l’INJS, « elle se comportait comme une maman envers chacun de nous » ; propos empruntés à Serge Christian Guebogo. Il l’atteste d’ailleurs, aujourd’hui encore, c’est pareil, elle est très maternelle, très concernée par le travail et l’évolution du groupe. Des réunions avec la Direction technique nationale pour arrêter un planning de travail lambda. Des séances de préparation hors cadre réglementaire et financées par chacune des énergies du groupe, des séances très pointue avec son binôme… Perpetua Forsuh est très dévouée et garde cette Positive Mind. L’objectif de la sélection nationale de handball féminin du Cameroun à la 24e coupe d’Afrique des nations dames, Cameroun 2020 –prévue en décembre 2020 à Yaoundé- est clairement défini dans sa tête. Il faut s’en tenir à cela.

Femme en or ? Perpetua Forsuh est l’une des médaillées d’or du Cameroun aux Jeux Africains d’Abuja en 2003. Elle fait partie de cette équipée glorieuse de même que l’une de ses joueuses e ce moment : Jacqueline Mossy Solle. C’est l’unique laurier en or glané dans la discipline depuis lors, en 29 participations. Les Lionnes ont disputé deux finales des Jeux Africains en 2015 et 2019 ; ont décroché une troisième place à la coupe d’Afrique des nations 2016 qualificative pour le Mondial 2017. Et si Perpetua Forsuh et son binôme à la tête des Lionnes étaient ce détonateur, cet accord parfait? Si elle était cette dame qui “mettrait de l’or” entre les mains du Cameroun ? Accéder à un titre de champion, le posséder. She has a Dream: « Win the Trophy at home ».

Un titre ? Elle en a décroché avec la sélection nationale féminine des cadets en mai 2019 lors du Challenge Trophy, zone IV. Devinez avec qui elle accède ainsi à la gloire ? Serge Christian Guebogo. Un titre qui leur ouvre les portes du Challenge Trophy Continental en juillet 2019. C’était s’imaginer la nouvelle qui poignait à son proche horizon.  Une place dans le staff des Lionnes indomptables. Cette promotion, est arrivée comme cela. « J’étais à l’INJS, nous devions travailler sur le contenu de formation. Nous étions en pleine réunion  lorsque mon chef m’a fait savoir que l’on avait besoin de moi à la fédé (ndlr, Fédération camerounaise de handball). Je m’y suis rendue. Nous avons eu une séance de travail avec le DTN (ndlr, Directeur Technique national), je ne comprenais toujours pas », raconte l’ancienne arrière de DUCC handball dames de Dschang. Une réunion en guise de coup de pouce pour définitivement prendre son envol comme encadreure des Lionnes…

Ancienne joueuse « très puissante, dévouée et disciplinée », elle veut greffer cet esprit à chacune des Lionnes actuelles. Elle veut une équipe qui gagne, des joueuses engagées qui savent tout faire sur le terrain, un syncrétisme explosif qui devra créer la surprise à domicile, dans une discipline amplement dominé par les Angolaises. Cette enseignante à l’INJS veut des joueuses qui sauront être pénibles pour des adversaires. Dans sa tête, les tracés du groupe aussi sont définis. Il suffit de tous les ajuster, les mettre ensemble pour obtenir cette fusion éclectique.

C’est à Dschang que Perpetua s’est façonnée avant ses passages à TKC handball dames notamment. Elle est devenue une Pierre d’angle, une bâtisseuse. On lui reconnaît ce côté alerte, vif, créatif. Pour accéder au Graal il faudra plus des rêves. Il faudra y croire, être solides, concrètes jusqu’au bout. Et ça, c’est dans ses cordes.

 

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.