Nécrologie: La dernière feinte de Pierre Ngobay

Pierre Ngobay, ancien international camerounais de Handball et à la retraite, a définitivement rangé ses tennis. Il est décédé des suites de maladie vendredi 20 août à Douala à 62 ans.

 

L´artiste Pierre Ngobay s´en est allé pour l´éternité, vendredi 20 août 2021 des suites de maladie. Une grosse perte pour le handball camerounais, mais surtout pour l´association Hand Solidarity, dont il était l´un des fondateurs et  conseiller spécial de la présidente. Un génie à l’état pur pour ceux qui l’ont connu et côtoyé, mais surtout un véritable artiste. Le voir jouer était un véritable régal, des moments inoubliables, qui resteront à jamais gravés dans les mémoires des nombreux amoureux de la petite balle.

La mort a finalement eu raison de « Soul Paterson », comme l´appelaient affectueusement ses partenaires, amis et connaissances, qui ont tenu à saluer la mémoire de ce grand homme, qui était l´une des références et un modèle  pour les jeunes générations. Il aura marqué son époque par sa technique individuelle hors pair, mais surtout son élégance dans le jeu. L’ailier de prédilection, reconverti en demi-centre, était un véritable chef d´orchestre, un meneur d´homme, qui trouvait toujours les mots justes pour tirer les siens vers le haut. « C´est très dur, j´ai échangé avec lui jeudi, j´ai appelé pour avoir de ses nouvelles comme c´est le cas depuis qu´il est malade. Ce jour-là, il m´a dit que ça va mieux. Vendredi je reçois un coup de fil qui annonce son décès. Je perds un ami mais surtout un frère », indique Dieudonné Kong, un coéquipier et partenaire de plus de 40 ans.

Un talent qui n´a pas laissé les recruteurs indifférents, et dans la course, ce sont les dirigeants de Cicam qui vont décrocher le précieux sésame dans les années 79, club dans lequel il va passer cinq années. Par la suite il va déposer ses valises à Rail hb en 1984, grâce à l’Association des cheminots du Cameroun reçoit des investissements importants et conséquents. La perle rare va une fois de plus faire étalage de son génie, permettant à l’équipe de remporter plusieurs trophées de Coupes du Cameroun et titres de champion. Il va prendre sa retraite sportive, à la suite de la concession de la Regifercam devenue Camrail, avec la cessation des activités de Rail Hb. Un sportif aux multiples facettes qui, en plus du handball, a également pratiqué la boxe et le tennis. Il compte plusieurs sélections avec l’équipe nationale de handball, également avec la sélection militaire.

Après le haut niveau Pierre est resté proche des parquets, une reconversion comme entraîneur des jeunes, mais également arbitre. Il n´hésitait pas à prêter main forte dans l´encadrement des vétérans. Sa passion et son amour pour le handball sont restés malgré la maladie qui le terrassait, toujours présent lors des rendez-vous, afin d´apporter sa modeste contribution, pour que la flamme du handball camerounais reste ardente. L´ex employé de la Camrail tire sa révérence à l’âge de 62 ans, laissant derrière lui plusieurs enfants et une famille durement éprouvée.

Moïse Moundi

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.