Ndje’e Bikin : « Eclair va passer une belle saison avec les recrutements »

Nathan Ndje’e Bikin, entraîneur-promoteur de Eclair d’Eseka, parle de sa saison futur au championnat national de handball masculin camerounais dans une interview accordée à la Fecahand.

Comment va Eclair d’Eseka ?

Bonjour, pour un départ, je vais dire qu’éclair se porte bien, compte tenu des diverses activités qui se passent en ce moment. Et du fait que nous avons repris les entraînements il y’a un mois. Il faudrait que je vous le redise, la saison passée a été très mauvaise pour nous compte tenu du nombre de joueurs qui se sont déportés vers d’autres clubs, on ne pouvait que faire avec ce que nous avions sous la main. Mais cette année avec les recrutements que j’ai pu faire, je pense qu’Eclair va passer une très belle saison.

Vous parlez de recrutements, quels sont ces joueurs qui viennent renforcer votre effectif ?

Oui j’ai recruté quatre garçons qui viennent de Ngaoundéré. Il s’agit de Jeremih, Babia et Ibrahima, du côté de Minuh, j’ai eu à prendre deux joueurs Daouda et leur gardien Bassogog et quelques anciens joueurs de deuxième division. Et j’ai aussi perdu quatre joueurs parmi lesquels Mefand et Ngalle.

Quels sont vos  ambitions cette année ?

Je dis toujours que nos ambitions c’est d’aller le plus loin possible. Les objectifs c’est d’aller au-delà des efforts que nous pouvons consentir. Je ne dis pas que nous pouvons être champion du Cameroun, mais on peut quand même s’approcher, je ne dis pas que nous allons gagner la coupe du Cameroun mais on ne sait jamais. Nous sommes toujours sur une ligne et nous voulons atteindre un but.

Cette année, quel est l’effectif exacte d’Eclair d’Eseka?

Eclair d’Eséka compte 26 joueurs. Par rapport au staff comme je l’ai toujours dit, les gens ne préfèrent pas travailler pour rien, pour une bonne cause et c’est pour cela qu’il est difficile, de trouver des gens généreux. Donc le club se résume toujours en ma modeste personne. Je suis président, entraîneur, trésorier, médecin…

Est-ce qu’avec tout ce cumul, vous pourrez vous en sortir pour pouvoir avoir les résultats escomptés ?

Vous savez, c’est difficile de trouver des partenaires. Et lorsque vous faites appel aux âmes de bonnes volontés, surtout dans notre département c’est difficile. Ils n’ont pas encore compris le but et même l’objectif d’Eclair handball dans le Nyong et Kelle qui est la promotion du sport dans ce département. Et quand je me retrouve seul comme ça, c’est parfois difficile.

 

Interview réalisée par Wilfried Ondoa

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.