Coupe du Cameroun 2019: FAP dames et Phoenix handball messieurs vainqueurs

FAP handball dames a remporté le trophée de la 52e édition de la coupe du Cameroun en battant TKC de Yaoundé par 28 buts à 18; tandis que Phoenix de Douala a eu raison de FAP messieurs (25-24) au palais des Sports de Yaoundé le samedi 22 juin 2019.

 

Il a fallu attendre dix années. Dix longues années pour revoir un trophée national dans la ville de Douala. Le samedi 22 juin 2019 au palais polyvalent des Sports de Yaoundé, la rencontre était épique entre Phoenix handball et  Forces armées et police. C’est l’affiche de la finale de la coupe du Cameroun en messieurs. Et grâce à un jet de sept mètres occasionné à une seconde de la fin du match, l’ailier de Phœnix de Douala Sylvain Notsawo transforme ce penalty en but et donne la victoire à son club. Pour un coup d’essai, un coup de maître, le club de la cité économique est sacré vainqueur de la Coupe du Cameroun édition 2019 en battant Forces Armées et Polices(FAP) sur le score de 25 à 24. La confrontation très alléchante.

On dirait David contre Goliath. L’équipe victorieuse joue son baptême du feu tandis que son adverse livre sa troisième finale successive. Cette différence ne s’est pas ressentie au cours de la rencontre. Le match a surpris plus d’un. Car, le club de Douala a largement dominé son adverse pendant la première mi-temps. Du coup, Phœnix regagne les vestiaires en menant sur le score de (10-7).

Au retour de la seconde manche, Phœnix de Douala continue de se rapprocher du trophée. Les hommes de Simon Buchard Menguede creusent un écart de trois buts soit 22 à 19. Sauf que les joueurs des Forces Armées et Polices vont se réveiller. Ainsi, FAP parvient à réduire le score et à mettre les pendules à l’heure cinq secondes avant le coup de sifflet final. Le score est de 24 buts par tout. A une seconde de la fin du match, l’allier de Phœnix de Douala,  Sylvain Notsawo est fauché par le joueur adverse. Conséquence, l’arbitre décide de siffler un jet de sept mètres. L’ex-sociétaire de FAP exécute ce tir au but sous l’œil vigilant des supporters en attente de ce trophée. « Marqué le but qui donne la victoire à son équipe, vraiment la joie est immense. Quand on a un dernier ballon, ce n’est pas facile, on a toujours la pression surtout que c’était Patrick au goal, mon ancien coéquipier. Je savais qu’en bas il ne se déplace pas vite et j’ai tenté ma chance. » explique Sylvain Notsawo.

La récupération, la clé du succès de Phœnix

« Personnellement ce que j’ai apporté à cette équipe c’est l’expérience internationale. Vous savez que nous avons des problèmes au niveau de la récupération. J’ai demandé au président du club de souffrir, de dépenser pour que les gars récupèrent comme ça se doit en compétition. Et, ça a payé aujourd’hui »indique  le patron du banc de touche de Phœnix de Douala, Simon Buchard Menguede. La défense fait aussi partir du succès. « On a défendu en bloc et ça a compliqué le jeu de FAP » renchérie Sylvain Notsawo. Le vainqueur a balayé sur son passage en demi-finales messieurs YUC de Yaoundé au score de 21 à 17.

Pas de dribblé pour FAP

Les Forces Armées et Polices disputaient leur troisième finale d’affilées. Mais elles se sont  heurtées à une équipe solide en défense. « Aujourd’hui (jour de la finale 22 juin… Ndlr) nous avons eu une difficulté notamment à la défense. Ils nous ont menés tout au long du match et on est arrivé à égalité mais dommage. En plus de l’attaque on a eu beaucoup de rater un contre un » s’indigne l’ailier droit de FAP, Soga Andelys. Le coach de FAP quant à lui s’offusque de l’arbitrage. « Deux équipes du Cameroun qui regorgent des internationaux de ce pays  et vous donnez les sifflets à des arbitres qui apprennent encore(…) » s’exclame  Jean Marie Zambo. Néanmoins, selon l’ailier droit de Fap l’équipe compte rectifier le tir au cours des  play-offs. De mémoire, FAP s’est défait de DUCC de Dschang 33 à 24 pour obtenir le ticket final.

FAP dames, sereinement

Une finale pouvant en cachée une autre. Celle des dames qui a mis aux prises Tonnerre Kalara Club (TKC) à Forces Armées et Polices (FAP). FAP remporte le titre en s’imposant sur le score de 28 contre 18. Les  Forces Armées et Police succèdent à Dynamique de Bokito. En battant le Tonnerre Kalara club de Yaoundé sur le score de 28 buts à 18, les bidasses ont fait subir à l’équipe de l’Ambassadeur itinérant Albert Roger Milla, sa deuxième défaite d’affilée en deux éditions de la finale de la coupe du Cameroun. En effet, en 2018, les Dynamiques filles de Bokito ont empêché à TKC de soulever le trophée. Plus volontaires et plus aguerries, les filles des Forces armées ont pris le taureau par les cornes. Dès l’entame de la partie, elles ont affiché leurs ambitions, marquant coup sur coup des buts qui ont découragé leurs adversaires.  Le score à la fin de la première partie était de 6 à 11 en faveur des FAP. A la deuxi-me mi-temps, FAP a maintenu l’avance, marquant dix-sept fois et s’inclinant seulement douze fois. Il faut saluer l’adresse d de la gardienne des militaires qui a été pour beaucoup dans cette victoire.

Avec afrikinfo.net

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.