Coupe d’Afrique des nations (M) : ça muscle chez les Lions

A deux mois du début de la coupe d’Afrique des nations de handball féminin, la sélection nationale de handball féminin achève sa cinquième semaine de stage  préparatoire à la 23e coupe d’Afrique des nations masculin, Libreville 2018.

Des kilogrammes en moins. Des muscles fermes. Après quatre semaines de mise au vert, les Lions du handball ont changé d’allure. Ces deux dernières semaines, l’équipe a travaillé sa stratégie d’attaque, ses déplacements notamment. Mercredi 6 décembre 2017, les joueurs de Simon Buchard Menguede poursuivent la préparation de la 23e coupe d’Afrique des nations de handball masculin, Libreville 2018.La préparation se déroule au complexe sportif de la Garde présidentielle.  La compétition est prévue du 16 au 28 janvier 2018 au Gabon.

Chez les Lions du handball, le travail semble porter des fruits. Pendant  La troisième et la quatrième semaine de son stage, l’équipe s’est attelée à travailler sa stratégie d’attaque. Le groupe amorce la fin d’une préparation externe prévue le 8 décembre 2017. Pendant la séance du mercredi 6 décembre, le coach a insisté sur les déplacements des joueurs  au stade avec ou sans ballon. L’attention était beaucoup plus accordée à la manière de demander, de donner et de recevoir le ballon.

Avec  Simon Buchard Menguede, pas de place pour la rigolade pendant l’entraînement. Actions mal défendues, face à face manqué et autres bévues… tout est sanctionné par un exercice. D’aucuns étaient appelés à courir jusqu’au stade Matéco.  Les joueurs peuvent courir 10 000 Km, l’idée de se rendre à la coupe d’Afrique des nations donne aux coéquipiers de Yannick Bindzi, les ailes dans les jambes. Les exercices sont jugés moins rudes. Les joueurs ont beaucoup travaillé avec le ballon. Tout le monde se donne à fond, conscient de ce que le stage externe prendra fin ce vendredi 8 décembre 2017. Le coach a dans sa tête des noms, pour le stage interne. Tous veulent faire partie du groupe. Du coup, chaque joueur essayait de se surpasser. Un moyen de  se  faire remarquer en bien par son coach. Mais pour le coach, les critères de sélection sont rudes. Pour l’entraîneur, « ce stage lui aura permis de mettre sur pieds et d’asseoir sa philosophie de jeu et tous ceux qui entrent dans ce projet de jeu seront retenus pour le stage interne».  Visiblement, il y a  encore à faire pour cette équipe qui va représenter le Cameroun en janvier prochain ; mais ce stage externe leur aura permis de résoudre quelques problèmes et d’avoir une avancée considérable pour le stage interne qui s’annonce. Du reste, le staff technique est satisfait de la progression et de la discipline de l’équipe.

Wilfried Ondoa

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.