Côte d’Ivoire: Claudia Jossy Eyenga comme une étoile

Claudia Jossy Eyenga, désignée meilleure arrière gauche du championnat de Côte d’Ivoire lors de la cérémonie des Awards aux meilleurs athlètes le 7 mars dernier à Abidjan à Cocody, au siège de la Confédération africaine de handball (CAHB). A bientôt 29 ans (le 11 avril), l’ailière gauche d’Africa Sports d’Abidjan a été blessée deux fois pendant la saison. Claudia Jossy Eyenga a remporté le titre de meilleure arrière gauche devant des joueuses qui ont connu une saison pleine .

 

Deuxième de Côte d’Ivoire

Tout se porte à merveille en Côte d’Ivoire et on ne peut que dire « Merci » à Dieu. La saison a été très longue et très difficile pour nous d’autant que nous n’avons pas eu de titres. Nous avons disputé la finale de la coupe et la finale du championnat que nous n’avons malheureusement pas remporté. Nous étions logées dans une poule de six équipes où il fallait absolument se battre pour obtenir la première ou la deuxième place afin d’être éligible pour le championnat élite. Nous n’avons perdu qu’un seul match ce qui nous a propulsé au championnat « élite ». C’était une compétition à quatre équipes. Nous avons enregistré deux défaites.

Deux blessures au passage

La saison a été un peu difficile pour moi parce que je me suis blessée deux fois au genou droit et au genou gauche. Au genou droit, la blessure intervient au mois de juin pendant le championnat. J’ai abandonné mes coéquipières pendant pratiquement un mois. Pendant ce mois, je faisais rééducation et renforcement. Je n’ai pas pu disputer les autres matchs. J’ai dû partir pour les Jeux Africains. A mon retour, nous avions un grand match en quart de finale de la coupe contre notre plus grand rival, le Bandama. UN match remporté. C’est d’ailleurs mon match référence de la saison.

Quart de finale, le retour

C’est un grand match parce que je reviens de blessure. Je renoue avec le public, je reviens d’une compétition où nous avons été deuxièmes avec l’équipe nationale du Cameroun. Je voulais absolument remporter ce match parce que cette équipe nous a battu toute  la saison précédente. C’était un match de gueule, un match de vengeance, heureusement, nous avons gagné et continué les autres matchs. Et à la fin du mois d’octobre, je me blesse encore au genou droit. Pourtant, nous sommes à un moment critique de la saison où il faut être champion. J’ai été absente mais j’ai néanmoins galvanisé mes coéquipières. J’étais sur le banc de touche mais je ne jouais pas. Il fallait jouer la finale de la coupe qui était le dernier match de la saison. J’ai pris sur moi de jouer malgré l’interdiction du kinésithérapeute. Malgré mes efforts surhumains, nous avons été battues.

Meilleure, malgré les blessures

Le fait de me retrouver nominée dans la catégorie de « meilleure arrière gauche » de la saison état une surprise pour moi. M’étant blessée deux fois, je n’ai pratiquement pas joué. Je me suis blessée au mois de juin, je suis partie et je suis revenue en septembre. En septembre, je reviens, dispute quelques matchs. Une fois de plus, je suis désignée meilleure arrière gauche de Côte d’Ivoire. Je rends grâce et on ne devient pas meilleur  seule. Je remercie mes coéquipières qui ont toujours été là et qui m’ont toujours soutenu.

La CAN 2020 à Yaoundé

La Coupe d’Afrique des nations dames 2020 est dans ma tête depuis le jour où le Cameroun a été désigné. Je me dis, c’est le moment où jamais de réussir l’exploit. De briser le mythe, d’être championnes d’Afrique parce que jouer à domicile, ça met plus de pression de bien faire, la pression de mal faire et de passer à côté, ça galvanise plus. C’est un moment qui est dans ma tête. Nous sommes conscientes de ce qui nous attend. Il va falloir travailler encore plus que les années précédentes parce qu’il faudra prouver que nous pouvons être championnes. De justesse, nous perdons toujours les finales contre l’Angola. Nous allons briser ce mythe. Ce sera ma plus grande satisfaction. Malgré nos bons résultats souvent, je ne suis pas satisfaite. Ce titre de championne d’Afrique, c’est ce qui manque à mon bonheur tout entier. Avec le staff technique, nous allons nous donner les moyens. Avec un plus de sérieux que lors des précédentes compétitions, nous allons y arriver.

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.