Championnat national : Fap dames, au Forceps

Le club des Forces Armées et police dames a battu sur le fil,  la Fondation André Nziko  (29-28) au stade du Centre de la jeunesse de Madagascar le samedi 5 janvier 2020.

Des larmes. Une forte accolade. L’une dans les bras de l’autre, Ateba Engadi, arrière de la Fondation André Nziko handball dames et sa coéquipière, Michelle Ngoumou (gardienne de but), n’ont que cette longue étreinte et ces larmes pour faire tomber l’adrénaline d’une rencontre halétante. Une courte défaite de FANZ  contre le club des Formes Armées et police dames (FAP) (28-29) et bonjour les regrets. A FANZ, elles disent avoir tout donné, ou presque le samedi 5 décembre 2020. C’était la première journée du championnat national de handball camerounais, et ces deux équipes s’affrontaient à Yaoundé, sur le terrain de jeu du Centre Multifonctionnel et de la promotion des jeunes de Madagascar où pratiquement toute l’histoire du handball camerounais a commencé à s’écrire.

Sur ce site historique, elles voulaient faire une belle entrée en remportant ce duel. Mais leurs coéquipières et elles, n’ont pas su aller jusqu’au bout des fois, encore moins conserver l’avantage souvent pris. Si Michelle Ngoumou a pu conduire une rencontre dans la douleur avec une cheville handicapée, des poignets fortement sollicités et des arrêts salvateurs au bout de la douleur,  Ateba Engadi, elle, a réussi à se faire élire par une majorité du public venu par millier, assister à ce duel, Femme du match. Seulement, ce jet de 7 mètres, exécuté en utilisant une roucoulette pas maîtrisée et donc manquée, a tout gâché pour elle. Elle qui aurait pu permettre à son équipe de revenir au score.

Pourtant, FANZ sortait d’une première mi-temps complètement dominée avec un écart de trois buts (15-12)  à la pause. A cet instant, il  y avait du doute chez les protégées de Privat Kouoh Epoupa, entraineur de FAP pour cette saison. C’est que, l’adresse, la réussite de FANZ effraie. Mais pour combien de temps ? Au retour, elles vont multiplier les pertes de balles, agaçant le staff conduit par Justin Yakan à Yakan. La présence de Jacqueline Mossy Solle, internationale, a aidé, corsé le jeu de FANZ mais il leur manquait cette petite assurance. En face, Michelle Anne Essam et Jasmine Yotchoum, cadors de FAP aujourd’hui se sont souvent effrayées. FANZ dames est certes, lifté, mais cette base arrière davantage renforcée n’est pas encore prête. Pas de panique pour le staff, ces joueuses formeront une équipe, une vraie équipe de Rangers dans les prochains jours. FANZ dames est donc à suivre cette saison.

Lors des quatre autres rencontres de cette première journée de championnat, sur les 17 équipes (sept dames et dix messieurs) enregistrées, 14 ont entamé la compétition, les autres étant au repos. Les équipes masculines du championnat ont été réparties dans deux poules (A et B).

Les novices que sont les Tigresses de Batchenga et Dreamsports de Douala ont eu un baptême du feu marqué par  de grosses défaites. A domicile à Obala, les Tigresses de Batchenga se sont inclinées devant Dynamique de Bokito (21-45) en dames. Chez les messieurs, la rencontre Dreamsport de Douala  vs Fap de Yaoundé s’est conclue par la victoire de FAP en déplacement (20-33).

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.