Championnat national (F) : Bokito… Dynamique

L’équipe, vice-championne du tournoi de pré-saison a renforcé l’effectif avec des joueuses du TKC et de FAP.

Doublé, visage lifté sur le plan continental… Dynamique de Bokito n’a pas l’ambition mesurée pour la nouvelle saison du championnat national de handball féminin.la rentrée a été ajournée du 10 au 17 mars. Sept jours encore pour réajuster, à Dynamique de Bokito, la tête est dans les matchs. Le club compte deux départs (des gardiennes remplaçantes) qui ne handicapent pas vraiment les plans de jeu du staff de l’équipe.

L’effectif de l’an dernier a été renforcé avec les arrivées de quatre joueuses. Manga Ambassa et Amélie Dimene sont  toutes deux vainqueurs du trophée de la coupe du Cameroun l’an dernier avec  le Tonnerre Kalara Club, l’un des clubs mythiques de la compétition féminine. A côté d’elles, l’on note la présence de la demi-centre de la Fondation André Nziko, Sonia Nnomo. Même l’ancienne capitaine et latérale gauche de SCB Topaze,  a été séduite par le discours du staff de Dynamique de Bokito conduit par Serge Guebogo tout comme cette autre latérale gauche, Njampou Nono, championne du Cameroun la saison dernière avec le club des Forces Armées et Police (FAP).

Dynamique de Bokito gagne aussi ces trois joueuses, « perdues » la saison dernière pour cause de maternité. Il s’agit de Kevine Djokwa, Rabiatou Mepoui et de Marcelline Assomo. Des talents qui ont assurément manqué au groupe. Pour travailler la cohésion de groupe, Paola Baboga Ebanga et ses coéquipières ont repris les entrainements officiellement le 8 janvier dernier. Officiellement parce que, les joueuses ont eu droit à des séances de maintien et autre remise en forme avant cette date, sans compter les séances individuelles.

De janvier à février 2018, les séances d’entraînement ont été orientées autour d’une préparation physique générale. Depuis le début du mois de mars, c’est la préparation physique spécifique avec un accent mis sur des exercices de vitesse, de montée de balle, de contre-attaque, de qualité et d’efficacité de tirs entre autres. A Bokito, pour garder la  Dynamique, le groupe n’a pas été véritablement en vacances. L’activité ne s’était pas complètement arrêtée. Les joueuses ont régulièrement participé aux matchs de 2-0 toutes les semaines. C’était le côté entretien, maintien de la bonne forme. Et pour couronner ce travail d’intersaison, Dynamique de Bokito a disputé « le tournoi d’ouverture de la saison 2018 ». mais une fois encore, elles ont perdu une finale, une autre… Toutefois, elles ont pu jauger leur niveau leur tout premier match de la saison 2018  contre les dames de Fap. Un match à étincelles, l’on espère pas moins. Serge Guebogo,entraîneur principal, veut y croire dur comme fer.

Wilfried Ondoa

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.