Championnat national dames: “Une victoire qui me soulage”

Réactions

Les entraîneurs des équipes dames du club des Forces Armées et Police (FAP) et de la Fondation André Nziko, fondent de nombreux espoirs sur les prochaines rencontres du championnat national après la première journée disputée le 5 décembre 2020.

« La fin justifiera les moyens »
Guy Black Nelle, entraîneur adjoint FANZ, chargé des avants (ailiers).

« Le match contre FAP de Yaoundé est le premier match de la saison. Quand on le joue, on gagne, on est rassuré. Mais nous n’avons pas gagné. Nous sommes passés à côté. Vous l’avez vu, nous avons donné plus de consignes à nos joueuses en fonction des situations qui se présentaient à nous. A chaque fois, il fallait opposer des solutions. Des solutions qui pouvaient permettre de se maintenir ou prendre de l’avance. A chaque problème posé, il fallait trouver une solution et cela ne passait que par des consignes spécifiques. Nous espérions beaucoup. Nous comptons nous reprendre lors des prochaines journées, lors des prochaines rencontres. Notre équipe est à 70% renouvelée. Ce ne sont pas des joueuses quelconques qui sont venues renforcer ce groupe de FANZ. Avec ces nouvelles, cette équipe relookée en majorité, le plus difficile pour nous sera de faire une équipe. Nous sommes en train de le faire. Nous mettrons tout en œuvre pour y arriver. C’est la fin qui justifiera les moyens. Avoir Mossy Solle dans son groupe est très bien. C’est une joueuse aguerrie. Pour le moral des plus jeunes, c’est le meilleur recrutement fait à FANZ. »

« Une victoire qui me soulage »
Privat Kouoh Epopa, entraîneur principal de FAP dames de Yaoundé.

« Il y avait du répondant en face de nous lors de cette rencontre. Ce n’est pas mauvais ce qui a été proposé par la Fondation André Nziko. Nous avons fait un bon match à deux. Je suis nouveau à la tête de FAP, FAP a réalisé un doubler l’an dernier, coupe et championnat, le minimum que l’on attend de moi est de maintenir FAP à ce niveau. On va prendre chaque match comme il vient .Je suis optimiste. Nous avons tout ce qu’il faut pour atteindre ces objectifs. On va travailler pour. Je ne me focalise pas sur les joueuses parties de FAP. Je me concentre sur l’effectif actuel. Je vois ce que l’on peut faire avec les joueuses présentes. Nous n’avons pas un effectif pléthorique. Nous avons trois joueuses à l’infirmerie. Je crois qu’elles apporteront une plus-value à l’équipe la prochaine fois. Ce match a été compliqué par notre fait. Nous avions des ballons mais nous ne savions pas les exploiter. Nous avons fait une très mauvaise entame de match. Nous avons pris des buts incroyables et perdus des ballons incroyables aussi. C’était compliqué mais il fallait être serein, lucide, il fallait cravacher, profiter des faiblesses de l’équipe adverse. C’est une victoire qui me soulage. »

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.