CAN2018(D)- Claudia Eyenga: « Une autre face de la compétition dès les quarts»

Claudia Jossy Eyenga, joueuse de Africa Sports d’Abidjan en Côte d’Ivoire, ailière des Lionnes du handball, parle de la CAN seniors dames dans laquelle elle marque son retour.

CAN2018(D)- Claudia Eyenga: « Une autre face de la compétition dès les quarts»

Claudia Jossy Eyenga, joueuse de Africa Sports d’Abidjan en Côte d’Ivoire, ailière des Lionnes du handball, parle de la CAN seniors dames dans laquelle elle marque son retour.

 

Que pensez-vous des performances de l’équipe camerounaise jusqu’ici ?

L’équipe camerounaise monte en puissance. Le premier match perdu contre le Sénégal ne reflétait pas réellement notre niveau. Les matchs d’entrée en compétition sont généralement un peu difficiles. S’il nous était donné de rejouer contre les Sénégalaises, elles ne nous battraient pas.

Après la défaite contre le Sénégal, aviez-vous quelque chose à prouver ?

Nous n’avions rien à prouver parce que c’est une CAN, elle est longue, les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas. La victoire contre l’Algérie était bonne pour le moral. Nous avons fait de notre mieux.

Le match que vous attendiez singulièrement était celui contre la Côte d’Ivoire puisque vous évoluez dans ce pays…

Sur le plan psychologique, nous étions au-dessus de la Côte d’Ivoire puisque nous sortions d’une victoire avec un gros écart. En plus, l’Algérie que nous avons battu a battu la Côte d’Ivoire. Donc nous partions avec un moral assez haut. Nous étions sûres de ce que nous savons faire et nous avons appliqué ce que les coaches nous ont demandé de faire même si cela n’était pas à 100%.  Depuis que les poules sont connues, nous lançons des pics aux Ivoiriennes. Je leur ai toujours dit, surtout  mes coéquipières en club, que nous allions gagner la Côte d’Ivoire, mais nous allions surtout bien gagner.

J’imagine que la déception a été grande pour vous, dans ce match que vous attendiez puisque vous vous faites mal…

La déception a été très grande parce que cela ne fait pas toujours plaisir à un athlète de se blesser en plein match. Cela n’a pas été fait sciemment, ça va aller. L’équipe médicale a pris les choses en mains et il y a une nette progression.

Vous faites preuve d’une maturité à toute épreuve, où puisez-vous votre force ?

On ne peut pas danser et se voir danser.je vais m’en tenir à ce que vous dites. Je puise ma force en Dieu. Toutes les fois où je suis sur un terrain, je demande au Seigneur de ne pas m’abandonner. Même quand c’est difficile. C’est ce qu’il fait en plus de ce que les entraîneurs nous font faire.

Quelques mots sur le niveau de la compétition ?

La compétition a un haut niveau parce que beaucoup d’équipes se sont renforcées. Je dirai qu’il n’y a que le Cameroun qui est pratiquement resté avec son même effectif tout comme les Angolaises. Le niveau est vraiment relevé. A partir des quarts de finales, on aura une autre face de la compétition. Ce sera deux mondes différents.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.