CAN Tunisie 2020 (M) : Yannick Bindzi : «Mon rêve, nous voir au podium »

A Day With A Lion

 Interview décalée avec Yannick Duclair Bindzi, ailier gauche voire demi-centre des Lions indomptables du handball.Joueur le plus capé avec une quarantaine de sélections, il poursuit le stage avec la sélection nationale masculine en vue de la 24e coupe d’Afrique des Nations de handball masculin prévue du 16 au 26 janvier 2019 en Tunisie.

 

Raccourci

Nom : Bindzi Yannick

Age : 29 ans

Date naissance : 20 octobre 1990

Taille : 184 cm

Poids : 78 kg

Poste : ailier gauche / Demi-centre

Main : Droite

Mère : Biloa Claire Nicole

Etudes : DEUG Droit privé

Clubs : FAP de Yaoundé, MINUH de Yaoundé

Palmarès : Champion d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe avec MINUH, 4 fois vice-champio, ; trois fois troisième, quatre fois vice-champion d’Afrique des clubs champions et troisième, 13 fois champion du Cameroun et 11 fois vainqueur de la coupe, quatre fois cinquième CAN

 

Ta première fois en équipe nationale ?

C’était en 2006. Tout s’est très bien passé. C’était une belle expérience. J’ai été bien entouré par les aînés que j’ai trouvés. J’étais entouré et protégé.

Joueur ou joueuse avec lequel tu rêverais de jouer ?

C’est le coach Ayissi. C’était un joueur très technique qui mettait ses coéquipiers à l’aise. Son niveau de technicité n’admettait pas les erreurs.

Si tu étais un autre joueur qui serais-tu?

Hiol Patrick. Malgré sa petite taille, c’était un génie du ballon. Un vrai génie du handball.

C’est quoi ta spéciale sur le terrain ?

(Hésitation). J’aime le jeu rapide. J’adore cela. C’est comme une drogue pour moi.

Sur le terrain tu es quel type de machine?

Je suis sans hésiter, une machine de guerre. Je suis focalisé sur mon match avec l’intention de tout casser pour permettre à l’équipe de sourire.

Quelle est la musique qui te met dans un match?

J’aime écouter Soprano avant les rencontres. Ce chanteur me parle tellement.  Le titre de Soprano que j’écoute généralement, c’est « Mon précieux ». Cette chanson est faite pour moi.

Comment tu prépares une rencontre ?

Avant la préparation de groupe, il faut penser à ce que l’on va apporter à ses coéquipiers. Il faut penser à comment faire la différence pour permettre au groupe de gagner. Avant un match, je  regarde la rencontre de l’adversaire ; je réfléchis à la stratégie à utiliser. Après, je fais le vide.

Ton matériel de voyage ?          

Je mets toujours et toujours dans mes bagages, mon matériel de sport en premier. Je peux tout oublier, mais pas mon matériel de sport.

Ta préparation d’avant match?

Je  fais mon sac  trois heures  avant le départ et je reste éveillé 2 heures avant le match. C’est cela ma routine d’avant match.

Tes chaussures de handball?

C’est des Nike montantes pour protéger mes chevilles. Je prends toujours ma pointure exacte.

Ton geste technique préféré ?

C’est indiscutablement, la feinte. Il y a aussi le changement de direction.

Celui que tu rates toujours?

Un geste que je rate toujours ? Nooon !

Ton pire souvenir en compétition ?

Mon temps de jeu réduit. En fait, un problème entre l’administration et le joueur et le coach réduit ton temps de jeu pour faire plaisir à une ou deux personnes de l’administration.

Que détestes-tu dans le handball ?

Le manque de confiance.

Qu’aimes tu par-dessus tout dans le handball?

Les gestes techniques.

Meilleur conseil qui t’ait été donné par qui et quand ?

C’est de toujours être professionnel. Ce conseil m’a été donné par Hiol Patrick lors d’un match de championnat d’Afrique et par Moubiap pendant ma formation.

Quand tu étais plus jeune, y avait-il une handballeuse ou un handballeur qui t’inspirait ?

Tous les anciens joueurs camerounais avec lesquels j’ai eu la chance de jouer tous les dimanches. Ils sont énormes sur le terrain. J’ai eu la chance de jouer avec eux.

Quel pourrait être ton cadeau méga giga génial de ce début d’année ?

C’est un super rêve et c’est le cadeau auquel rêvent mes coéquipiers aussi. C’est d’être qualifié pour le championnat du monde, Egypte 2021. Moi, je pousse mon rêve en disant : se qualifier aussi pour les Jeux olympiques pourquoi pas. On parle de cadeau n’est-ce pas.

Quand tu ne passes pas tes journées sur les terrains de handball, quel est ton passe-temps ?

Parfois je suis dans mes livres, ou je regarde des vidéos quand je ne travaille pas.

Quels sont les mots que tu utilises le plus envers tes coéquipiers ?

Du courage ! Ça va aller. Un but après l’autre…

Quel est ton rêve pour le Cameroun lors de cette CAN ?

Nous devons être au podium et nous qualifier pour le championnat du monde.

Qui recevrait l’Awards du joueur le plus comique parmi tes coéquipiers ?

Patrick Ogolong Maubam.

Un mot pour décrire le staff ?

La tête, le cerveau de l’équipe.

Un seul mot pour décrire l’équipe ?

Famille.

Quelle est la différence entre le joueur que tu étais en 2018 et celui que tu es devenu en 2020?

J’ai gagné en expérience et en maturité.

C’est quoi ta recette du succès ?

Le travail et la tête.

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.