CAN handball (D): Finale Cameroun vs Angola

Les deux équipes se sont qualifiées pour la finale de la 24e édition de la coupe d’Afrique des nations de handball féminin, Cameroun 2021 en battant respectivement pour l’Angola, la Tunisie par (23-27) et pour le Cameroun, le Congo (22-21) le jeudi 16  juin 2021 au palais polyvalent des Sports de Yaoundé.

Si vous étiez au palais polyvalent des Sports de Yaoundé, derrière votre écran TV, scotché derrière votre ordinateur ou votre Smartphone, vous avez dû passer par toutes formes d’émotions. Le mercredi 16 juin 2021, jour de demi-finales de  la 24e coupe d’Afrique des nations de handball séniors dames, les rencontres étaient haletantes, exaltantes, stressantes. Il y avait du physique, du mental et de la bataille entre Camerounaises et Congolaises. Une guerre des nerfs très  bien entretenue par la paire d’arbitres russe ( Viktoriia Alpaidze et Tatiana Berezkina ) qui a conduit le duel sous-régional. Cameroun vs Congo, 22-21 (12-10, mi-temps) avec l’arrière camerounaise Karichma Ekoh Kaltoume, Femme du match , les mots pour le dire… ” L’équipe du Cameroun a livré une bonne bataille. Le match était à notre portée. Nous n’avons pas respecté les consignes, nous n’avons pas pris nos responsabilités”, regrette Joséphine Nkou, demi-centre des Diables Rouges du Congo. Le Cameroun disputera la finale vendredi 18 juin 2021 à 18 heures  -heure locale contre l’Angola, comme en 2004. Les Lionnes tombaient par 30-21.

La première demi-finale opposait justement le mercredi 15 juin 2021, l’Angola à la Tunisie. Une autre rencontre épique qui a conduit aux prolongations: 21-21 à l’issue du temps réglementaire; les Palancas Negras ont en effet fait la différence durant cette période pour s’imposer 27-23. Ben Amor Moez, le sélectionneur des Tunisienne va achever la rencontre en larmes, lui qui tenait presque cette qualification. ” On a failli faire une demi-finale historique. Les Angolaises jouent ensemble depuis. Nous avons bien géré le match, nous avons joué avec sept joueuses. Après, c’est l’expérience qui a eu le dessus. On a loupé la balle de match lorsque le banc de l’Angola a pris un carton jaune. Nous avons fait un très bon match et l’avenir nous appartient “. L’Angola, après cette victoire n’a qu’un chose en tête: décrocher son quatorzième titre de championne d’Afrique à Yaoundé. Aux Lionnes, de prouver qu’elles  ne sont pas des “Camaroes”.

” En finale contre l’Angola, c’est gagner, gagner… “

Karichma Ekoh Kaltoume, arrière des Lionnes du handball et Femme de la demi-finale, Cameroun vs Congo (22-21).

“Pour ma part il n’y avait pas de suspense. Il fallait gagner. Même si l’écart était d’un seul but, il fallait gagner.  Quand je suis rentrée sur le terrain, je me suis dit qu’il fallait gagner. Et c’est ce que j’ai fait, ce que j’ai voulu. Le Congo était une équipe à ne pas négliger. Le fait que l’on s’est préparés psychologiquement avec le staff et les filles, tout cela a beaucoup payé. Quand on joue un demi-finale, c’est normal que ce soit un match comme celui-ci. C’est ce que le public attendait. Si on remportait cette rencontre avec un écart très élevé cela donnerait l’impression que ni le Congo, ni le Cameroun n’avait sa place à cette demi-finale. C’est un score tout à fait banal. Les sportifs de haut niveau connaissent des matchs comme cela. En finale contre l’Angola, ce n’est plus le physique qui va parler. C’est la tête, c’est le cœur, c’est pour le pays.  C’est gagner, gagner… C’est comme ci on voudrait vous dérober votre mari. Et notre mari, c’est le trophée. On va tout faire et demain c’est la dernière ligne droite. On va tout donner.”

” Quelque chose s’est passé dans la rencontre” 

Serge Christian Guebogo, entraîneur des Lionnes du handball.

” ça fait longtemps le Cameroun n’a plus disputé de finale. La dernière finale remonte à 2004. Nous ne pouvons qu’être satisfaits de l’engagement, de la détermination avec laquelle les enfants ont joué. Il y a quelque chose qui s’est passé dans la rencontre. A un moment, l’enjeu a pris le pas sur le jeu. Il fallu revenir avec un calme pour pouvoir faire preuve d’une maîtrise de soit certaine. A certains moments, les joueuses expériementées dotées d’un charisme ont calme leurs jeunes soeurs qui s’excitaient. Tout au long de la rencontre, nous menions au score et c’est le Congo qui revenait à chaque fois. Nous allons d’abord savourer le match de ce jour.”

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.