CAN handball (D), Cameroun: Les Lionnes du Cameroun  60 minutes du sacre continental

24e Can Dames hand 2020. Occasion pour les Lionnes de prendre leur revanche face aux angolaises ce jour au palais polyvalent des sports, après la défaite en finale de la Can 2004.

CAN handball (D), Cameroun: Les Lionnes du Cameroun  60 minutes du sacre continental

24e Can Dames hand 2020. Occasion pour les Lionnes de prendre leur revanche face aux angolaises ce jour au palais polyvalent des sports, après la défaite en finale de la Can 2004.

 

La finale ce 18 juin 2021 aura un air de revanche pour les Lionnes du Cameroun, elles qui avaient été battues dans les mêmes circonstances en 2004 lors de la Can 2004 en Angola. Le groupe est déterminé à réaliser cet exploit, celui-ci entend mettre les bouchées doubles, pour mettre fin à l´hégémonie angolaise, 13 titres à son actif.

« Ensemble c´est possible, ensemble, ensemble », lancent les Lionnes depuis leur base, affichant leur détermination, à relever le défi. Pour la gardienne, l´une des artisanes de cette qualification, la partie se prépare dans le calme et la sérénité, car une finale se gagne, elle ne se joue pas. « A quelques heures du match, nous nous sentons motivées et très enthousiastes pour pouvoir jouer cette finale et on espère la gagner, parce que si nous sommes arrivés en finale, ce n´est pas pour la perdre. Une finale se gagne, elle ne se joue pas, on espère que demain on va tout donner pour la remporter. On la prépare le plus calmement possible, et très concentrée », indique Marie Paule Balana.

Pour sa coéquipière, cette année étant celle de la victoire des Lionnes, elles entendent se battre bec et ongle avec l´aide de Dieu pour la victoire finale, le mental et le moral sont au beau fixe. « Nous allons continuer à nous battre, sur le plan mental, le moral est au beau fixe, les filles sont concentrées. Pourquoi pas cette année 2021 qui est une année de grâce pour le Cameroun, une année de victoire pour les Lionnes, nous allons nous battre bec et ongle, gratter le nez au sol pour décrocher le trophée », précise Mossy Solle.

Mossy, la seule rescapée de 2004, profite de l’occasion pour remercier le couple présidentiel pour leur soutien, mais aussi le peuple camerounais, promettant de continuer dans cette lancée. « Je profite de cette occasion pour  remercier  le couple présidentiel pour leur message de soutien et d´encouragement après la qualification pour la finale. Merci pour tout le soutien que le peuple camerounais. Nous vous promettons de continuer dans cette même lancée, afin d´offrir le plus beau cadeau que nous offrirons à la jeunesse camerounaise ».

Elle se rappelle une fois de plus de la finale perdue en 2004 par « les 12 Salopards », comme on les appelait. « Nous avons fait battre le cœur des millions de Camerounais jusqu’à l´ultime seconde, match qui n’avait pas été du tout facile. Cela me rappelle 2004, où nous avons gagné l’Angola en match de poule et nous nous sommes retrouvées en finale. Heureusement ou malheureusement, nous n´étions que 12 joueuses, « 12 Salopards » comme on nous appelait, nous avons tenu tête à la compétition et à  l´Angola en particulier, ce n´est que dans les dernières minutes, qu´elles nous ont gagné ».

Moïse Moundi

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.