CAN Handball (D), Cameroun 2020: « Disposer d’un plan d’action solide pour aborder avec assurance la dernière phase de l’organisation »

Le Sénateur Raymond-Lippert MBITA  MVAEBEME, président de la Commission centrale d’organisation du Comité d’Organisation de la coupe d’Afrique des nations de handball dames (COCAN HBD, Cameroun 2020), par ailleurs président de la Fédération camerounaise  de handball, a conduit le lundi 17 mai 2021,une séance de travail avec  des représentants des 12 sous-commissions du Comité Local d’Organisation  de la 24e coupe d’Afrique des nations, prévue du 8 au 18 juin à  Yaoundé. Au siège de la Fédération camerounaise, les échanges ont permis de lever les zones d’ombre.

                                                                                                                                                                                                                         

Sur la séance de travail…

La mise en place du Comité d’Organisation de la 24e édition de la coupe d’Afrique des nations de handball dames (COCAN HBD, Cameroun 2020), consacre la phase opérationnelle finale de l’organisation de la compétition. Au cours de cette réunion, il était question de s’assurer, au niveau des sous-commissions, que l’on pouvait s’accorder sur les enjeux mais aussi de rappeler à tous les missions et prérogatives. Nous avons évoqué la nécessité de s’adapter au contexte Covid19 dans lequel se déroule cette compétition, un contexte qui influence tous les aspects de l’organisation. Il était très important que tout le monde prenne connaissance de cet environnement et des enjeux de chacune des sous-commissions. Justement, d’une manière beaucoup plus pratique, que soient élaborés des plans d’action au niveau de chaque sous-commission qui seront validés mercredi  (ndlr, 19 mai 2021) lors d’une séance de travail. Cela signifie que d’une manière concertée, nous arrêterons les plans d’action définitifs qui permettront aux commissions de pouvoir dérouler leur programme de travail et  de mettre en place un chronogramme. L’agrégation de ces plans d’action nous permettra au niveau de la Commission centrale d’organisation, d’avoir un plan d’action solide qui permettra d‘aborder avec une certaine assurance la dernière phase de l’organisation de la compétition par le COCAN HBD, Cameroun 2020.

Sur le budget de la compétition…

Dans ce genre d’exercice, il est important de faire avec les moyens dont nous disposons. C’est vrai que nous avons la faculté de souligner les difficultés que nous allons rencontrer mais il faudra à la fin, toujours faire avec les moyens mis à notre disposition. Ces moyens ont été évalués, il devrait y avoir quelques corrections. I faut beaucoup de patriotisme et d’engagement dans le travail que nous allons effectuer. Nous aurons des moyens, nous ferons avec.

 

“Tout laisse penser que nos filles pourront avoir une prestation à la hauteur des attentes des Camerounais.”

Au sujet de l’équipe du Cameroun…

Elle se prépare. La performance de l’équipe du pays hôte est l’un des facteurs qui concourent à la réussite de cet important événement. La performance de l’équipe du pays hôte permet à la compétition d’atteindre, sur le plan émotionnel et même en matière d’intensité, le plus haut niveau. Nos filles se préparent bien depuis bientôt deux mois. Les effectifs se complètent au fil des jours. Nous avons l’impression que l’encadrement technique est, sur le plan technique et tactique, un peu sur la bonne voie. Tout laisse penser que nos filles pourront avoir une prestation à la hauteur des attentes des Camerounais.

1 Response

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.