Sélection nationale féminine

L’équipe du Cameroun de handball féminin est la sélection nationale représentant la Fédération camerounaise de handball dans les compétitions africaines et internationales de handball féminin.  La sélection est le rassemblement des meilleures joueuses camerounaises sélectionnées par le staff technique. A l’époque, de nombreuses joueuses venaient du quartier Madagascar, la citadelle du handball camerounais. L’équipe participe aux compétitions depuis 1970.

Jeux d’Afrique centrale

En 1976, l’équipe participe aux Jeux d’Afrique centrale organisés du 29 huin au 11 juillet 1976 L’équipe camerounaise cette année-là est composée de Claire Kabéyéné, Marie Nga Etémé, Evina, Asséna, Soppi, Rachel Badang, Pauline Essombé, Christine Kitouck, Claudine Bigombé, Mbézéle, Evindi, Félicité Okoa. L’équipe avait terminée deuxième de la compétition derrière le Congo et devant le Gabon. En septembre 1981 à Luanda, elle participe aux deuxièmes Jeux d’Afrique centrale. La sélection est composée de Claudine Bigombé, Christine Kitouck, Claire Souga, Rachel Badang, Soppi, Njanjo, Monique Seppo, Olga Mankollo, Bindzi, Brigitte Ndongwa et Delphine Yatta. Le Cameroun va conserver sa médaille d’argent derrière le Congo, indéboulonnable et l’Angola qui était à sa première participation.

1987 une autre deuxième place

L’équipe revient à Brazzaville et participe à la compétition où elle est battue en finale, une troisième fois consécutive par le Congo. Bindzi, Marie-Thérèse Nga, Ngo Oum, Gertrude Ekassi, Ruthe Beleck, Ngo Nguimbous, Claire Souga, Victorine Nyacke, Marguerite Tchagam, Félicité Akamba, Jacqueline Bokop, Tchamgoue, Edene Ngosi, Véronique Bella et Brigitte Moutat sont de l’équipée.

Jeux Africains Alger 1978 (Du 13 au 28 juillet)

L’Algérie organise les IIIe Jeux Africains, cinq ans après le Nigeria. La sélection de handball dames, absente  en 1973, signe son retour. Suzanne Ngono, Claudine Bigombé, Jeanne Evina, Pauline Essombe, Cathérine Soppi, Alice Ngo Mbock, Rachel Badang, Désiré Njanjo, Christine Kitouck, Pierrette Ekoulla, Olga Mankolo, Monique Seppo, Delphine Yatta, Félicité Sadey (Beko). La délégation termine médaillée d’argent derrière l’Algérie mais devant la Tunisie. Le Cameroun avait terminé 20e sur 23 nations présentes.

Nairobi, du 1er au 12 août 1987

Les Jeux Africains ont connu une interruption de plus de neuf ans après Alger 78. La sélecttion camerounaise, composée de  Kamtchoum, Victorine Nyake, Edene Ngosi, Marie-Thérèse Nga, Nicole Noumeni, Jacqueline Bokop, Claire Souga, Ruth Beleck, Régine Doumbe, Irène Magah, Véronique Bella, Gertrude Bella, Gertrude Ekassi, Brigitte Moutat, Sedena, Marguerite Tchagam. Cette année-là, le pays s’est contenté d’une troisième place.

Le Caire du 20 septembre au 1er octobre 1991

Pour la première fois,  les Jeux Africains se déroulent dans un délai de quatre ans entre deux éditions. C’est la première fois que la périodicité est respectée. La sélection camerounaise est composée de Bigitte Moutat, Céline Sédéna, Chantal Nguewouo, Marie-thérèse Nga Mfomo, Véronique Bella, Daris Ngo Bitteb, Elenor Pange Kamtchoum, Ruth Beleck, Véronique Ngo Oum, Margierite Tchagam, Victorine Nyake, Claire Souga, Irène Magah, Louise Ngo Nguimbous, Ngo Tonga, Hélène Abui.Les handballeuses occupèrent la quatrième place à cette compétition régressant ainsi. Le Cameroun termine 15e et perd six places au classement général comparativement à 1987.

Johannesburg du 10 au 19 septembre 1999

C’est la septième édition des Jeux Africains, la délégation camerounaise de handball féminin compte dans ses rangs : Evelyne Madjota, Christiane Tiameni, Perpetua Forsuh, Carole Nanda, Marthe Bissono Eke, Aurore Doh Soppo, Nseke, Anne Makon, Ruth Beleck, Ursule Ngoh Mbah, Denise Tiomo, Marcelline Mengouen, Anne Atshe, Marguerite Tchagam.L’équipe de handball gagne une place et se classe troisième derrière l’Angola et le Congo. Le Cameroun gagne huit places et se classe 7e, sa meilleure performance.

Abuja du 4 au 18 octobre 2003

La révélation des Jeux Africains cette année-là pour le Cameroun, c’est la sélection nationale de handball dames. Cette année-là, le Cameroun s’imposa enfin en handball, 25 ans après avoir entamé la compétition. L’équipée glorieuse compte Evelyne Majotah, Christiane Tiameni, Marie Tagomo T, Carole Nanda,  Perpetua Forsuh, Ursule Ngoh Mbah, Francine Ntsama,  Kun Nguijoll, Adi Dipoko, Célestine Ngetsock, Loveline Shurri, Jacqueline Mossi, Clarisse Mande, Marthe Bissono Eke, Nicole Magne, Amina Mouaoh. Les Camerounaises étaient déjà montées quatre fois au podium sans jamais avoir décroché la médaille d’or. Ce laurier, il fallait aller le chercher très haut. Lors des matchs de poule, le Cameroun a bien négocié son départ malgré la défaite (34-32) contre sa bête noire congolaise. Le Cameroun est contraint d’affronter l’Angola, champion en titre, équipe redoutée par tous. Nicole Magne et ses coéquipières ont modestement préparé et abordé la rencontre. En face, les Angolaises, gonflées, rassurantes, furent surprises par la défaite imposée par le petit Cameroun (18-17). Les championnes d’Afrique tombées, pas de raison de perdre contre la Côte d’Ivoire en finale. Héroïnes d’Abuja, elles seront décorées par le Premier ministre, chef du gouvernement, puis reçues comme les autres champions de 2003 par le couple présidentiel au palais de l’Unité. La délégation camerounaise a termine sixième au classement général.

La sélection de 1965 à nos jours

1970-1975 

Joueuses clés : Essombe alias Massa Jean – Claire Kabeyene – Gisèle Noah eps Djongwane – Béatrice Assana eps Okouda

 

1976 : Médaille d’argent aux Jeux d’Afrique Centrale (Libreville, Gabon)

Joueuses clés : Félicité Okoa eps Tobo – Ngono eps Amougui – Essombe alias Massa Jean – Elong – Evindi

 

1978 : Médaille d’argent aux Jeux Africains (Alger, Algérie)

Joueuses clés : Soppi eps Epoupa – Sissa Mbedi – Monique Seppo eps Muma – Yatta eps Petang – Claudine Bingombe alias Ouragan

Anecdote : Le Cameroun bat le Congo Brazzaville pour la première fois lors des éliminatoires des Jeux Africains à Yaoundé

1979 : Médaille d’argent à la Coupe Marien NGOUABI (Brazzaville)

Joueuses clés : Soppi eps Epoupa – Sissa Mbedi – Monique Seppo eps Muma – Claudine Bingombe alias Ouragan- Kitouck

Anecdote : Les Camerounaises cheminent orgueilleusement les mains dans les poches lors du défilé de clôture pour avoir été frustrées par l’arbitrage en finale contre le CONGO

1979 : Médaille d’argent Coupe Marien NGOUABI (Brazzaville, Congo)

Joueuses clés : Soppi eps Epoupa – Sissa Mbedi – Monique Seppo épouse Muma – Claudine Bingombe alias Ouragan- Kitouck

Anecdote : Les Camerounaises défilent orgueilleusement les mains dans les poches lors du défilé de clôture pour avoir été frustrées par l’arbitrage en finale contre le CONGO

1981 : Médaille d’argent  aux Jeux d’Afrique Centrale (LUANDA)

Joueuses clés : Souga – Seppo – Bingombe – Kitouck – Rachel Badang

Anecdote : Les jeux se déroulent au lendemain de la guerre d’Angola dans un climat de sécurité

1983 : Médaille de bronze à la  Coupe Marien NGOUABI (Caire)

Joueuses clés : Souga – Seppo – Bingombe – Kitouck – Badang – Marguerite Tchagam épouse Nzokou

Anecdote : En escale à Lagos pour le Caire, la délégation est divisée en deux à cause du manque de places dans le vol. Le reste arrive au Caire deux jours après

1985 : Médaille de bronze à la Coupe Marien NGOUABI (Luanda)

Joueuses clés : Véronique Bella alias Satan – Souga – Seppo- Tchagam

Anecdote : Le Congo gagne la coupe pour la 3ème fois consécutive et conserve le Trophée

1987 : Médaille de bronze à la Coupe d’Afrique des Nations (Casablanca)

Joueuses clés : Brigitte Dongwa eps Moutat – Souga – Badang – Tchagam

Anecdote : Le Cameroun est qualifié pour le Mondial C prévu en Suède  en 1988; mais faute de moyens financiers, le Cameroun sera forfait. Ce qui nous a valu une suspension des compétitions des Nations pendant 10 ans.

1987 : Médaille de bronze aux Jeux Africains (Nairobi, Kenya)

Joueuses clés : Brigitte Dongwa eps Moutat – Souga – Badang – Tchagam

1991 : Médaille de bronze aux Jeux Africains(Caire)

Joueuses clés : Brigitte Dongwa eps Moutat – Souga – Badang – Tchagam

1999 : Médaille de bronze aux Jeux Africains(Johannesburg)

Joueuses clés : Nanda – Forshu Perpetua – Eke Bissono– Ursule Mba Ngoh – Nicole Magne – Madjota – Belek

2003 : Médaille d’or aux Jeux Africains (Abuja)

Joueuses clés : Nanda – Forshu Perpetua – Eke Bissono– Ursule Mba Ngoh– Nicole Magne – Madjota – Ady Dipoko – Célestine Nyetsock– Marceline Mengouen Lah

2004 : Médaille d’argent à la Coupe d’Afrique des nations

Joueuses clés : Nanda – Forshu Perpetua – Eke Bissono– Ursule Mba Ngoh – Nicole Magne – Madjota – Ady Dipoko – Célestine Nyetsock – Dooh Soppo – Mossy Solle

2005 : 22e place au Championnat du Monde à St Petersburg (RUSSIE),

Joueuses clés : Nanda – Magne – Ngo Kaldjob – Tagomo – Ady – Forshu – Dooh Soppo – Loveline Shuri– Mossy Solle

2011 : Médaille de bronze aux Jeux Africains(Maputo)

Joueuses clés : Berthe Abiabakon – Melissa Awu– Vanessa Djiepmou– Leonie Mankamgoum – Ngo Nleng – Mossy Solle

2015: Médaille d’argent aux Jeux Africains (Brazzaville)

Joueuses clés : Michelle Essam – Claudia Eyenga – Berthe Abiabakong – Noëlle Mben – Diane Yimga – Vanessa Nchouapoungnigni – Vanessa Djiepmou – Jacky Baniomo

2016: Médaille de bronze à la coupe d’Afrique des nations (Luanda)

Joueuses clés : Claudia Eyenga – Berthe Abiabakong – Noëlle Mben – Diane Yimga – Vanessa Nchouapoungnigni – Vanessa Djiepmou – Mossy Solle – Yolande Touba

2017: Médaille de bronze aux Jeux de la Solidarité Islamique

Joueuses clés : Michèle Essam – Ngo Kaldjob – Ngo Nleng –Mossy Solle