Coupe d’Afrique des nations (M): « Nous sommes résolument tournés vers la CAN »

Après une série de matchs amicaux disputés par le Cameroun, le sélectionneur des Lions du Handball, Simon Buchard Menguede,parle de ce regroupement au Brésil qui a débuté le 14 décembre 2017 en vue de la 23e édition de la coupe d’Afrique des nations de handball masculin, Gabon 2018.

 

Satisfait de la prestation de vos joueurs contre une équipe composée de meilleurs joueurs professionnels brésiliens ?

Les joueurs ont un pourcentage élevé du respect des consignes que ce soit en attaque ou en défense. On peut relever une plus grande patience dans le jeu, une bonne lecture des situations et un collectif qui a fait douter cette équipe regroupant les meilleurs joueurs du Brésil et qui était pourtant techniquement bien en place.

Que penser de ce groupe après cet enchaînement de victoires ?

Après cet enchaînement de victoires, on peut dire que les joueurs ont respecté le style camerounais. Les Brésiliens sont de bons techniciens, de bons manipulateurs de ballons mais dans la majorité ils n’ont pas pu supporter l’impact physique que nous leur avons imposé. Nous avons dit que nous axons notre jeu sur une bonne défense pour pouvoir marquer facilement. Je crois que parce que les gars assimilent au mieux possible cette philosophie qui demande que nous demandions que nous défendions le maximum possible, qu’ils ont pu anéantir toutes les velléités de nos adversaires. Il reste à souhaiter que cet esprit de guerrier, ce « Lion Spirit » que nous mettons sur pied de même que le « Lion System » continuent jusqu’à la CAN.

Avez-vous élagué toutes les lacunes au cours de ce séjour brésilien ?

A proprement parlé  il serait utopique et mensonger de notre part de dire que nous avons comblé toutes les lacunes. Si nous les comblons, nous aurons atteint la perfection mais la perfection n’est pas de ce monde. Ce qu’il faut dire aussi c’est que nous avons fait le maximum possible pour toiletter  notre jeu. Aujourd’hui, quand vous nous voyez jouer, vous pouvez sentir une nette amélioration dans la technique individuelle, dans la technique collective, dans le respect des consignes de jeu, des temps de jeu, dans le respect des différences des rythmes dans le jeu. Nous pouvons dire que nous ne rentrons pas du Brésil bredouilles. Nous avons tellement pris ici que nous sommes très reconnaissants envers les pouvoirs publics qui nous ont permis de vivre cette expérience. Nous remercions la partie brésilienne qui a mis à notre disposition toutes les facilités pour que nous ayons un stage digne de ce nom. Vous pouvez le constater, même si les adversaires avaient tenu physiquement, ils auraient toujours baissé la garde à tout moment. Nous sommes résolument tournés vers la CAN. Nous y allons plus sereinement que d’habitudes mais il y a toujours quelque chose à retoucher au fur et à mesure que le temps évolue vers la compétition.

Interview conduite par le Team Press Officer, Boney Philippe

 

 

Leave a Reply