Coupe d’Afrique des nations (M): Focus sur l’événement

Le palais des Sports, de la culture et de la jeunesse de Libreville est bel est bien prêt à accueillir la 23e édition du Championnat d’Afrique des nations de handball masculin 2018, qui démarre le 17 Janvier 2018.

 Un joyau dédié à la jeunesse africaine

Lundi 8 janvier 2018 dans la matinée, le président de la République Ali Bongo Ondimba a effectué une visite surprise sur le site. Le lendemain, c’est une délégation conduite par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, qui a visité le palais des sports flambant neuf. Le Ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, le Ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha et la Maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda ont fait partie de la délégation.

Les représentants des autorités gabonaises ont affiché leur satisfaction. Les jeunes Gabonais disposent dorénavant, en effet, d’une nouvelle infrastructure pour les événements sportifs et les événements culturels à venir, comprenant 6000 places en tout. Le patron du handball africain, le Dr Mansourou Aremou, lors de son déplacement à Libreville en novembre dernier, a vivement salué les efforts consentis dans la construction du Palais des Sports, « un joyau dédié à la jeunesse africaine » a-t-il dit.

Les forces en présence

Le président de la Confédération Africaine de Handball (CAHB), Mansourou Aremou, y était présent ainsi que de nombreux autres officiels. C’était au début du mois de novembre 2017 pour la cérémonie de tirage au sort de la 23ème édition de la coupe d’Afrique des nations de Handball 2018. Ce grand rendez-vous qui réunit, depuis 1974, la crème du Handball africain.

Le Gabon, après le tirage au sort, intègre le groupe A au sein duquel se trouve également la Tunisie et l’Algérie, les deux poids-lourds continentaux de cette discipline, avec respectivement 9 et 7 titres. Dans le groupe B se retrouvent l’Egypte, troisième équipe la plus titrée d’Afrique avec ses 6 trophées, ainsi que le Maroc (3ème en 2006) et à l’Angola (3ème en 2004 et 2016). A savoir en outre qu’à l’issue de cette compétition panafricaine, les 3 premiers seront directement qualifiés pour la coupe du monde 2019 co-organisé par l’Allemagne et le Danemark.

Dernière ligne droite

Plus que quelques jours avant le jour J. Chez les organisateurs comme chez les équipes en lice, le compte à rebours a commencé. Du côté des journalistes, historique du handball et lois du jeu ont été les modules de la première journée de formation qui avait pour moniteur, le directeur technique national de handball, Thierry Claude Mbini.

Chez les Panthères, Mehdi Lacritick, le pivot de l’équipe gabonaise, a partagé aux médias avec enthousiasme l’esprit extraordinaire qui anime désormais la sélection nationale gabonaise entrainée par le légendaire Jackson Richardson à quelques jours du coup d’envoi de la CAN. D’autant plus que nos compatriotes Rémy Gervelas, gardien de buts, Alix Geffrard, arrière, Fabien Ségarel, demi-centre, Clémentia Samuel, ailier droit et Mehdi Lacritick, pivot, sont déjà à Libreville plusieurs jours.

Source : http://ledefigabon.com

Leave a Reply